Sibérie : un projet de Luc Jacquet

1 /

Chez ICEBREAKER nous savons raconter des histoires, montrer les merveilles du monde, transmettre les connaissances. Nous faisons un métier qui fait rêver, nous portons des valeurs qui inspirent et qui aident à faire comprendre le monde. Nous travaillons à un avenir harmonieux entre l’homme et la nature.

2 /

FAIRE DÉCOUVRIR « LA FACE CACHÉE » DE LA TERRE

Ce projet est né de ma rencontre avec l’écrivain voyageur russophile Cédric Gras et d’un désir très personnel, celui de traverser la Sibérie orientale de la mer des Tchouktches à la mer du Japon. Je n’ai jamais compris pourquoi cette région du monde, si peu connue de ce côté-ci de l’Europe, n’avait pas acquis une célébrité à la hauteur de celle du Far West américain. Rien ne manque pourtant : la géographie gigantesque, les peuples premiers aux cultures millénaires, la faune extraordinaire, la profondeur d’une grande histoire épique fondée sur des histoires humaines exceptionnelles ou tragiques. C’est pour moi une chance, ce n’est pas tous les jours qu’un réalisateur à l’opportunité de faire découvrir un territoire méconnu. Nous allons le raconter sous plusieurs points de vue, dans des œuvres variées pour attirer des publics différents.

Luc Jacquet

* Oscar du meilleur film documentaire pour La Marche de l'Empereur

3 /

La splendeur de l’automne dans le grand est sibérien.

4 /

Océan Arctique et grande colonie de morses

FILMER L’AUTOMNE EN EXTRÊME ORIENT RUSSE

Toundra et migration des rennes

Nos équipes se poseront au Tchoukotka, au-dessus du cercle polaire . Là-bas les animaux sont les maîtres incontestés du territoire, et la présence de l’homme n’est qu’anecdotique. Nous filmerons les trente-huit mille morses qui prennent leurs quartiers d’automne sur les plages de la Mer des Tchouktches en attendant la banquise. Autour les ours blancs, les baleines, les orques ne sont jamais bien loin. Nous traverserons la toundra à la rencontre des éleveurs nomades et des troupeaux de milliers de rennes qui migrent vers le sud. Nous prendrons la direction du Kamtchatka pour filmer la puissance de ses volcans, de ses vastes rivières et forêts. À cette saison sur les berges du lac Kourile, des centaines d’ours attendent les millions de saumons qui remontent les rivières. Nous serons à ce rendez-vous immanquable fixé par la nature et filmerons également les cerfs, les renards, les élans, les aigles de Steller…

R U S S I E

Grande rivière sauvage

Volcans de Moutnovski et Avatchinski Lac Kourile et grand regroupement d’ours

Chaîne de montagnes de Sikhote Alin et tigre de Sibérie

Panthère de l’Amour

Mer du Japon

5 /

6 /

Enfin, nous rejoindrons le kraï du Primorié , cette zone où deux univers aux antipodes se rencontrent pour former un écosystème unique au monde. Nos équipes remonteront les pistes et les rivières dans les pas des explorateurs qui ont découvert cette région si particulière. Ici, les créatures du Nord tels que la chouette harfang ou le lynx boréal cohabitent avec celles venues d’Asie du Sud comme l’ours à collier ou l’érable du Japon. C’est aussi et surtout le royaume de la panthère de l’Amour et du tigre de Sibérie qui, insaisissables, habitent ces forêts sauvages et inspirent le respect aux hommes. Nous suivrons leurs traces et ferons la part belle aux maîtres de ces lieux.

De l’Arctique à la mer du Japon, nos caméras couvriront quatre mille kilomètres pour mettre en valeur les grands sanctuaires de nature de l’Extrême Orient russe . Nous tournerons au Nord au début du mois d’août avant de “redescendre” le continent en suivant l’automne, pour arriver en mer du Japon à la fin du mois d’octobre. De ces tournages naîtront plusieurs œuvres.

7 /

« TOUNDRA » LE FILM DE CINÉMA

Coécrit avec Cédric Gras, l’auteur de « L’hiver aux trousses », Toundra (titre provisoire) est un road movie d’aventures, d’hommes et de paysages. Le personnage principal, Vadim 35 ans, qui a toujours vécu à Paris, part en 1992 à la recherche de son père disparu dans la tourmente des dernières années du stalinisme. Il va s’engager malgré lui dans un voyage initiatique. Délaissant peu à peu les lieux communs qu’il avait sur la Russie, il va découvrir ses véritables racines et ce pays qui finalement est le sien. Guidé par les rencontres et les personnages extraordinaires qui peuplent ces régions hautes en couleurs, il va partager son voyage avec l’archiviste Macha, rencontrée à Moscou. Dès qu’il en aura l’occasion au cours de son périple, il lui postera des cartes postales sonores. Pour finir par lui donner envie, comme à lui, de quitter l’effervescence urbaine pour trouver la consolation de la nature. Un film tourné en deux langues : la langue usuelle du personnage, le français, langue intime de ses confidences à Macha et de ses émotions, et la langue russe, que lui a apprise sa mère exilée et qu’il va adopter de plus en plus spontanément au fil de son voyage pour communiquer avec ses interlocuteurs de rencontre. (traduite par sous-titrage) Malgré les difficultés logistiques énormes que cela représente, le film sera tourné dans les décors naturels authentiques de ce périple.

Notre équipe commando toujours à l’affût captera l’essence de la nature pour l’intégrer au scénario. Avec Akira Kurosawa en figure tutélaire, la narration privilégiera l’image aux dialogues et fera la part belle aux sons de la nature et à la contemplation.

Luc Jacquet et Cédric Gras au pied du volcan Avatchinski au Kamtchatka.

8 /

9 /

« BABI LETO , UN AUTOMNE EN EXTRÊME-ORIENT RUSSE » L’EXPOSITION IMMERSIVE ET ITINÉRANTE

PLUS DE 2 MILLIONS DE SPECTATEURS ATTENDUS

10 VILLES- CAPITALES EN EUROPE

72 MOIS D’EXPLOITATION

10 /

À mi-chemin entre le cinéma et la muséographie immersive, l’exposition « Babi Leto, un automne en Extrême-Orient russe » sera spectaculaire et destinée à un public très largement familial. Sous chapiteau, elle fera le tour du monde. Créée dans la droite ligne de notre blockbuster, l’exposition « Antarctica », elle plongera

1 CHAPITEAU ITINÉRANT SPÉCIALEMENT CRÉÉ

les visiteurs dans les mystères des métamorphoses qui se produisent durant le court automne sibérien.

1 600M 2 D’EXPOSITION

À travers un parcours très grand format, le visiteur s’immergera d’images et de sons dans les stratégies adoptées par le vivant pour se préparer et survivre à l’un des hivers les plus redoutables de la planète. Des arbres qui se colorent, aux oiseaux qui migrent, en passant par l’ours qui hiberne ou encore l’éleveur de rennes nomade qui suit la migration de son troupeau, l’exposition plonge les visiteurs au cœur d’une déambulation émouvante et instructive.

24 LANGUES DISPONIBLES

+ DE 2H D’IMAGES CINÉMA

11 /

LES DOCUMENTAIRES DE TÉLÉVISION

L’automne et ses métamorphoses. Cette période si brève et si cruciale est marquée par l’urgence de migrer, de muer, de stocker des vivres, de changer de rythme biologique. Vivre l’automne en Extrême-Orient russe, c’est s’émerveiller de la créativité du vivant qui se prépare à affronter l’hiver sibérien . Complémentaire de l’exposition « Babi Leto » ce documentaire de télévision nous raconte comment chaque créature animale ou végétale va adopter en très peu de temps une stratégie qui va lui permettre de survivre à l’hiver. Une occasion aussi de découvrir l’histoire naturelle de ces régions extrêmement riches en biodiversité. « S’ADAPTER OU PÉRIR » UN DOCUMENTAIRE GRAND FORMAT RACONTANT LA NATURE SIBÉRIENNE À L’AUTOMNE

TV

12 /

Le grand public a découvert Dersou Ouzala grâce au film oscarisé de Akira Kurosawa en 1975. Il s’agissait d’une adaptation du livre éponyme de Vladimir Arseniev publié en 1921 racontant les tribulations d’un explorateur du tsar et de Dersou son guide autochtone aux facultés de survie presque surnaturelles. Dersou Ouzala symbolisa pour des millions de spectateurs le visage des derniers peuples toungouses. Une sorte de dernier des Mohicans version Far East sibérien. Ce film documentaire revient sur les traces de Dersou Ouzala, un siècle après, reprenant certains des itinéraires d’Arseniev et de son guide. Les bandits chinois décrits dans Dersou Ouzala sont devenus des entrepreneurs, les pionniers russes ont prospéré et les agriculteurs coréens sont rentrés ou se sont assimilés. La pression démographique augmente, les ressources en bois sont convoitées par tout le Pacifique et pourtant… Pourtant, les décors de leur aventure, la chaîne de Sikhote Aline, sont restés un îlot de nature sauvage voire primaire. Des parcs nationaux ont éclos, la Russie a fait de la protection du tigre une priorité et certains Russes continuent de vivre au fond des bois. Partout sur ces taïgas, plane le fantôme de Dersou Ouzala, parlant aux arbres, aux animaux et vénérant Amba, le dieu tigre. On oublie alors qu’un siècle a passé… “DANS LES PAS DE DERSOU OUZALA” UN DOCUMENTAIRE TV GRAND FORMAT ÉCRIT PAR CÉDRIC GRAS

Incarné par Cédric Gras, écrivain russophone fin connaisseur de cette région, le documentaire emmènera le spectateur à la rencontre de ceux qui vivent aujourd’hui dans la taïga. Des hommes et des femmes dont les croyances, le regard et le souci de préserver cette nature rappelle l’animisme poignant de Dersou Ouzala.

TV

13 /

PARTAGER LES CONNAISSANCES

LES LIVRES

COMPRENDRE ET APPRENDRE

Nos équipes ICEBREAKER ont le privilège d’aller dans les endroits les plus reculés de la planète, à la découverte de la nature sauvage et des peuples qui les côtoient. Pour ce faire nous rencontrons des scientifiques, des experts de terrain, nous accumulons des connaissances et des images que nous souhaitons partager avec le plus large public possible, et surtout avec ceux qui en ont besoin pour enseigner, partager, sensibiliser, démontrer. Ce partage peut prendre la forme de parcours d’e-learning disponibles pour tous, de soutien à la communication scientifique, de partenariats avec des réseaux professionnels de l’éducation et la presse jeunesse pour sensibiliser en particulier les enfants à la beauté de la nature et à son fonctionnement.

S’appuyant sur les photos ramenées de notre expédition et notre socle de connaissances, plusieurs livres accompagneront également la sortie du film et de l’exposition : un beau livre autour des métamorphoses de l’automne, un beau livre retraçant l’exploration de ce Far East à travers les grandes expéditions en Extrême Orient russe, un roman graphique partant en expédition aux côtés de Dersou Uzala, dans des forêts peuplées de bandits, de tigres et d’esprits ! Cette collection sera complétée par des livres jeunesse pour découvrir l’Extrême Orient russe, sa nature sauvage et ses animaux, et pour mieux comprendre les changements du monde vivant en automne.

BEAUX LIVRES, ROMANS GRAPHIQUES, LIVRES JEUNESSE…

E-LEARNING, PARTENARIATS MÉDIAS…

14 /

CONTACTS

PATRICK FAIVRE patrick.faivre@icebreaker-studios.com

DIMITRI BÉLOT dimitri.belot@icebreaker-studios.com +33 (0)6 43 91 40 68

ICEBREAKER-STUDIOS.COM

soutenu par

Page 1 Page 2 Page 3 Page 4 Page 5 Page 6 Page 7 Page 8 Page 9 Page 10 Page 11 Page 12 Page 13 Page 14 Page 15

www.icebreaker-studios.com

Powered by